Sécurité opérationnelle

Omniprésents dans l'industrie aérospatiale, les problèmes de sécurité concernent aussi bien les avionneurs que les opérateurs, les pilotes et les passagers. En matière de câbles, trois préoccupations majeures se dessinent : les incendies et la toxicité, la vision synthétique dans le cockpit, ainsi que le contrôle de l'état général des appareils, à savoir la maintenance.

  • Incendies et toxicité

Dans le domaine de l'aviation, les réglementations du monde entier évoluent : elles exigent désormais l'installation de détecteurs de fumée dans les toilettes, la présence d'extincteurs automatiques, l'amélioration de la protection incendie en cabine, l'utilisation de matériaux ignifuges pour les sièges, l'éclairage des voies de secours, etc.
De plus, les normes relatives au câblage des appareils intègrent la notion de « survivabilité », les incendies susceptibles de se déclarer dans les avions pouvant notamment être provoqués par des problèmes de câblage impliquant des pannes intermittentes, comme des conducteurs présentant des défauts d'isolation, la propagation d’arcs électriques (flashover) ou les courts-circuits.

  • Systèmes de vision synthétique (SVS)

La perte de contrôle étant l’une des principales causes d'accidents mortels, l’installation dans les cockpits des appareils commerciaux de systèmes de vision synthétique (SVS) offrant des fonctionnalités de réalité virtuelle se généralisera dans les cinq années à venir. L’utilisation de ces systèmes dans les appareils de la flotte mondiale devrait considérablement réduire le risque de perte de contrôle.
L'évolution de systèmes comme le SVS confirme le besoin d'intégrer davantage de données dans les appareils de demain et donc d’utiliser des câbles légers et fiables, le Wifi, et de câbles de données, de communication et de capteurs et sondes de toutes sortes. En matière de sécurité en vol, l'utilisation de câbles appropriés garantit la mise en place d'un « système nerveux » indispensable pour accroître la vigilance, détecter le danger et permettre des interventions adaptées.

  • Contrôle de l'état de l'appareil (AHM)

Les progrès technologiques et la grande vague de renouvellement de la flotte mondiale d'ici 2025 vont littéralement révolutionner les activités de maintenance, de réparation et de d’entretien (MRO) des appareils. L'exploitation d'un plus grand nombre de données à bord renforcera la maintenance prédictive et permettra de réduire les interventions non planifiées sur la prochaine génération d'appareils.
Si les programmes de maintenance s'appuient désormais avant tout sur les données, les conducteurs et câbles embarqués jouent un rôle clé dans le déploiement de ces autoroutes de l'information.