Information financière du premier trimestre 2010

  • Confirmation de la stabilisation de l’activité au cours des trois premiers mois de l’année dans un contexte opérationnel difficile.
  • Rebond anticipé au deuxième trimestre 2010.
  • Marge opérationnelle attendue au 30 juin 2010 aux environs de 4%.
  • Marge opérationnelle 2010 supérieure à celle attendue au 30 juin.

Paris, le 22 avril 2010 Nexans annonce aujourd’hui un chiffre d’affaires pour le premier trimestre 2010 de 1 350 millions d’euros. A cours des métaux non-ferreux constants*, le chiffre d’affaires du trimestre s’élève à 971 millions d’euros, en retrait de 11,1% à change et périmètre constants.

Après quatre trimestres 2009 en décroissance, le chiffre d’affaire se stabilise sur les premiers mois de l’année 2010 à un niveau proche du quatrième trimestre 2009,   notamment en Europe et en Amérique du Nord, tandis qu’il progresse de près de 10% sur la zone MERA (Moyen-Orient, Russie, Afrique).

Si les activités d’Infrastructures d’Energie moyenne et basse tension ont été largement pénalisées par des conditions climatiques particulièrement défavorables au premier trimestre, les câbles spéciaux à destination de l’Industrie ainsi que les câbles LAN enregistrent un net rebond par rapport au quatrième trimestre 2009, confirmant ainsi les signes positifs constatés en fin d’année dernière. L’activité Bâtiment reste en revanche très faible dans un contexte de prix de marché en recul.

Enfin, malgré la forte remontée des cours du cuivre, le Groupe affiche un endettement net de 197 M€ au 31 mars 2010 contre 362 M€ au 31 mars 2009.

Au cours du premier trimestre, le Groupe a mené à leur terme les actions de restructuration engagées au cours du deuxième semestre 2009, notamment en France, poursuivant ainsi ses efforts visant à abaisser le point mort et à poursuivre la rationalisation de son outil industriel. Les frais fixes sont en réduction de près de 6% à change constant par rapport à fin mars 2009. Par ailleurs, le Groupe a lancé un ensemble de nouvelles initiatives en matière commerciale et industrielle qui devraient contribuer à une amélioration structurelle de sa rentabilité opérationnelle. 

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE PAR METIER

 

T1 2009

T1 2010

 

Croissance organique T1 2010 vs T1 2009

Croissance organique T1 2010 vs T4 2009

(en millions d’euros)

A cours des métaux constants**

A cours des métaux constants**

 

Métier Energie

     - Infrastructures d’Energie

     - Industrie

     - Bâtiment

444

196

238

410

201

199

 

-12,8%

3,3%

-22,4%

-8,5%

9,5%

1,4%

Métier Telecom

     - Infrastructures Télécom

     - Réseaux Privés Télécom (LAN)

48

55

40

56

 

-19,3%

2,8%

-8,2%

3,0%

Autres

5

6

 

N/S

N/S

Sous-total : Activités Câbles

986

912

 

-11,5%

-2,1%

Fils conducteurs

57

59

 

-4,7%

20,4%

Total Groupe

1 043

971

 

-11,1%

-1,0%

ENERGIE

Le chiffre d’affaires de l’activité Energie a atteint 810 millions d’euros au premier trimestre 2010. A taux de change constant, la baisse est de 12,1% par rapport au premier trimestre 2009.

  • Infrastructures d’Energie : faiblesse des investissements dans les réseaux au Brésil et en Amérique du Nord, accentuée par des conditions climatiques en Europe particulièrement défavorables

Le chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants est en retrait de 12,8% par rapport au premier trimestre 2009 et de 8,5% par rapport au dernier trimestre de 2009.

Ce recul témoigne d’une activité faible en début d’année en Australie, en Amérique du Nord et au Brésil. Dans ce dernier pays, les reports successifs de certains projets d’infrastructures ont entraîné une baisse significative de la charge des usines du Groupe par rapport à un premier trimestre 2009 ayant connu une activité très soutenue.

L’Europe présente des situations contrastées selon les pays : les ventes en Europe du Nord s’inscrivent en retrait sous l’effet de conditions climatiques défavorables. En Allemagne, les « utilities » ont poursuivi une politique d’investissement limitée, tandis qu’en France le chiffre d’affaires a progressé de près de 23% grâce à une demande domestique soutenue et à une hausse des ventes vers l’Afrique.
Les ventes de la zone MERA sont également en forte progression grâce notamment à la montée en puissance progressive de l’unité russe du Groupe.

En haute tension, le chiffre d’affaires réalisé au premier trimestre 2010 est comparable  à celui du premier trimestre 2009. Les semaines qui viennent verront l’annonce de la signature de contrats importants.

Dans le domaine des câbles sous-marins, le rythme  soutenu des appels d’offres laisse présager une augmentation du carnet de commandes pour les années à venir. L’adaptation de l’outil et la réalisation d’investissements complémentaires sont clefs pour le maintien de la rentabilité de cette activité.

  • Industrie : confirmation des signaux de reprise enregistrés au cours des derniers mois de l’année 2009

A taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires progresse de 3,3% par rapport au premier trimestre 2009 et de 9,5% par rapport au dernier trimestre de 2009, confirmant ainsi le raffermissement de l’activité constaté en fin d’année dernière.

Les activités de faisceaux, essentiellement destinés à l’automobile, progressent de plus de 44% par rapport au premier trimestre 2009 et de 17,5% par rapport à la tendance de fin d’année.

Les câbles spéciaux destinés aux marchés industriels enregistrent, quant à eux, une progression de 5,6% par rapport au dernier trimestre 2009 et reviennent à un niveau quasi comparable à celui du premier trimestre 2009, après une baisse tout au long de l’année 2009. Les restructurations menées par Nexans en 2009 en Allemagne et, dans une moindre mesure, en France ont permis de stabiliser la situation. Le Groupe poursuit toutefois ses efforts de rationalisation de ses productions entre la France et l’Allemagne afin d’assurer une meilleure charge de ses différentes usines européennes. Les câbles destinés au marché de la robotique, qui avaient enregistré un recul particulièrement marqué en 2009, connaissent leur meilleur trimestre depuis un an. Les ventes de câbles destinés au secteur des transports (hors automobile) restent soutenues. Le ferroviaire, l’aéronautique ainsi que la construction navale et l’offshore poursuivent leur progression.
Enfin, l’activité semble reprendre dans les câbles pour centrales nucléaires, ce qui devrait permettre d’augmenter à nouveau la charge de certaines usines dans les prochains mois.

  • Bâtiment : une activité qui reste à un niveau bas dans un contexte de prix en recul par rapport au deuxième semestre 2009

Les ventes de câbles de bâtiment au premier trimestre 2010 sont en légère progression sur le quatrième trimestre 2009 mais en fort retrait par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Cette stabilisation s’accompagne de prix tendanciellement en retrait par rapport à 2009. Cela devrait se traduire par une baisse de la contribution de ce segment à la marge opérationnelle du Groupe au premier semestre 2010.

En Europe, les grands marchés du Groupe (France, Belgique, pays scandinaves) affichent un recul des ventes par rapport au premier trimestre 2009 compris entre 12% et 17%. Les marchés anglais et espagnol, continuent à fortement se dégrader avec un chiffre d’affaires en baisse de près de 40% par rapport au premier trimestre 2009.

Dans les autres pays, à l’exception de l’Australie, le chiffre d’affaires progresse par rapport au trimestre précédent et au premier trimestre 2009.

TELECOM

Le chiffre d’affaires de l’activité Télécom a atteint 96 millions d’euros au premier trimestre 2010. A taux de change constant, le retrait est de 7,7 % par rapport au premier trimestre 2009.

  • Infrastructures Télécom : report des investissements des opérateurs télécom

Le chiffre d’affaires diminue de 19,3% à taux de change et périmètre constants par rapport au premier trimestre 2009.
Cette activité, essentiellement européenne, a connu des décalages dans les projets d’investissement des opérateurs, aussi bien en ce qui concerne les câbles cuivre que les câbles à fibre optique. Les projets de déploiement de fibre optique qui avaient fortement ralenti au cours de l’année 2009 n’ont pas, au cours du premier trimestre 2010, retrouvé leur niveau d’activité antérieur.

  • Réseaux Privés Télécom (LAN) : confirmation du rebond aux Etats-Unis

Au premier trimestre 2010, les activités de câbles pour réseaux locaux affichent des taux de croissance organique de l’ordre de +3% par rapport au premier trimestre 2009 et au quatrième trimestre 2009.

Les Etats-Unis, où cette activité avait été particulièrement affectée par le ralentissement économique, affichent le rebond le plus significatif. Les ventes y sont supérieures de 8,6% par rapport au trimestre précédent, et de près de 20% par rapport aux trois premiers mois de 2009.

En Europe, la croissance de plus de 4% des ventes de systèmes par rapport au premier trimestre 2009 ne suffit pas à compenser la poursuite de la diminution des ventes de câbles d’entrée de gamme en France. Le Groupe a finalisé au cours du premier trimestre, le plan d’adaptation de sa principale usine lancé en septembre dernier.

FILS CONDUCTEURS : meilleure adéquation de l’outil industriel avec les besoins du Groupe

Suite à sa restructuration européenne, le Groupe dispose en Europe d’un outil industriel adapté à ses besoins internes.
Au Canada et au Chili, les activités de fils conducteurs sont en croissance. Elles bénéficient de la reprise des secteurs de l’automobile et de l’électroménager.
Le retour à l’équilibre annoncé fin 2009 est confirmé.

PERSPECTIVES

En ligne avec ses anticipations initiales, le Groupe confirme un premier trimestre difficile (mais stabilisé comparativement au quatrième trimestre 2009) qui pénalisera la rentabilité du premier semestre 2010.

Le second trimestre devrait enregistrer un fort rebond en terme d’activité, lié à l’arrêt des phénomènes climatiques défavorables et à des signes tangibles de reprise constatés dans les secteurs industriels, les câbles LAN et le marché nord-américain en câbles de bâtiment.

Sur ces bases, le Groupe anticipe au 30 juin 2010 une croissance organique du chiffre d’affaires de -4 à -5% et un taux de marge opérationnelle de l’ordre de 4%. Le second semestre devrait connaître une poursuite de l’amélioration du chiffre d’affaires, accompagnée d’un taux de marge supérieur.  


* Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non-ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.

** Le chiffre d’affaires 2009 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux constants, retraité des effets de change. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à 48 millions d’euros.

Calendrier financier

25 mai 2010 : assemblée générale des actionnaires
31 mai 2010 : réunion d’information des actionnaires individuels à Biarritz*
28 juillet 2010 : résultats du premier semestre 2010
* date provisoire donnée à titre indicatif

Le lecteur est invité à consulter le Document de Référence portant sur l’exercice 2009, incluant en particulier les comptes et le rapport de gestion 2009, dans lequel figurent les facteurs de risques et confirmation des risques liés à l'enquête sur la concurrence annoncée le 3 février 2009.

Documentation

Vos Contacts

Michel Gédéon Investor Relations
Téléphone +33 1 78 15 05 41
Michel.gedeon@nexans.com
Jean-Marc Bouleau Institutional Investors Relations
Téléphone + 33 (0)1 73 23 84 61
jean_marc.bouleau@nexans.com
Jean-Claude Nicolas Corporate Communication
Téléphone +33 (0) 1 73 23 84 51
jean-claude.nicolas@nexans.com
Pascale Strubel Corporate Communication Department
Téléphone + 33 (0)1 73 23 85 28
pascale.strubel@nexans.com
Angéline Afanoukoe Press relations
Téléphone +33 1 78 15 04 67
Angeline.afanoukoe@nexans.com

A propos de Nexans

Inscrivant l’énergie au cœur de son développement, Nexans, leader mondial de l’industrie du câble, propose une large gamme de câbles et systèmes de câblage. Le Groupe est un acteur majeur des marchés d’infrastructures, de l’industrie, du bâtiment et des réseaux locaux de transport de données. Il développe des solutions pour les réseaux d’énergie, de transport et de télécommunications, comme pour la construction navale, la pétrochimie et le nucléaire, l’automobile, les équipements ferroviaires, l’électronique, l’aéronautique, la manutention et les automatismes.
Acteur industriel responsable, Nexans intègre le développement durable dans sa stratégie. Proposer des produits, solutions et services toujours plus innovants, garantir le développement et l’engagement de ses équipes, assurer des processus industriels sûrs et respectueux de l’environnement sont autant d’ambitions qui placent Nexans au cœur d’un avenir durable.
Avec une présence industrielle dans 39 pays et des activités commerciales dans le monde entier, Nexans emploie 22 700 personnes et a réalisé, en 2009, un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. Nexans est coté sur le marché NYSE Euronext Paris, compartiment A. Pour plus d’informations : www.nexans.com