Résultats du premier semestre 2010

Reprise des ventes au deuxième trimestre avec une rentabilité du semestre marquée par un début d’année difficile

  • Chiffre d’affaires à cours des métaux constants1) : 2,100 milliards d’euros, en baisse organique de 5,3%
  • Net rebond des ventes au deuxième trimestre : +12%2) par rapport au premier trimestre
  • Taux de marge opérationnelle3) à 4%, conformément aux attentes
  • Progression attendue au deuxième semestre tant en termes de ventes que de marge opérationnelle. Taux de marge opérationnelle en année pleine aux environs de 4,5% avec possibilité d’amélioration

Paris le 28 juillet 2010 – Le Conseil d’Administration de Nexans, réuni le 27 juillet 2010 sous la Présidence de Frédéric Vincent, a arrêté les comptes consolidés du Groupe pour le premier semestre 2010.

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2010 s‘établit à 2,955 milliards d’euros contre 2,514 milliards d’euros au premier semestre 2009. A cours des métaux non ferreux constants1), il s’élève à 2,100 milliards d’euros contre 2,085 milliards d’euros au premier semestre 2009.
A périmètre et taux de change constants, les ventes sont en baisse organique par rapport au premier semestre 2009 de 5,3% (6,3% pour les seules activités câbles)4).Après un premier trimestre particulièrement difficile marqué par des ventes en retrait organique de 11,1%, le second trimestre enregistre un fort rebond des ventes (+12%) dans tous les métiers.

La marge opérationnelle s’établit à 83 millions d’euros. Le taux de marge opérationnelle du semestre s’est amélioré graduellement au fur et à mesure de la disparition des conditions climatiques défavorables et de la résolution progressive des difficultés d’exécution en haute tension sous-marine, pour s’établir à 4% au 30 juin 2010 (5,3% au premier semestre 2009), ceci dans un environnement de tension sur les prix dans les câbles de bâtiment. L’impact de ces différents facteurs a toutefois été limité par les  restructurations menées en 2009, celles-ci ayant permis une nouvelle baisse des coûts sur le semestre. La marge opérationnelle a par ailleurs bénéficié de la politique de réduction des stocks de métaux non ferreux menée par le Groupe (+15 millions d’euros), traduisant la volonté de Nexans de poursuivre l’optimisation de ses capitaux employés.

Le résultat avant impôt s’établit à 5 millions d’euros au premier semestre 2010, contre une perte de 36 millions d’euros au premier semestre 2009. Il prend en compte une charge de restructuration de 56 millions d’euros, des dépréciations d’actifs à hauteur de 26 millions d’euros et un produit de 50 millions d’euros (sans contrepartie de trésorerie) relatif à la valorisation des stocks de cuivre du Groupe.

En conséquence, le résultat net part du Groupe s’établit à -17 millions d’euros (contre une perte de 57 millions d’euros au premier semestre de 2009).

L’endettement net consolidé s’élève à 277 millions d’euros au 30 juin 2010, contre 312 millions d’euros au 30 juin 2009 et 141 millions d’euros au 31 décembre 2009.
Les efforts structurels de réduction du besoin en fonds de roulement ont permis de dégager environ 50 millions d’euros de trésorerie. Ces efforts ont toutefois été neutralisés par l’effet combiné de la hausse de l’activité au second trimestre et celle du prix du cuivre durant le premier semestre. Le ratio besoin en fonds de roulement opérationnel sur chiffre d’affaires du dernier trimestre annualisé enregistre une nouvelle amélioration de 60 points de base au 30 juin 2010 par rapport au 31 décembre 2009, pour s’établir à 18,3%.
Les décaissements liés aux restructurations ont représenté 32 millions d’euros sur le semestre.

PERSPECTIVES
 

Pour le second semestre, les ventes devraient s’inscrire en amélioration comparativement au premier semestre 2010. Sur ce même second semestre, la rentabilité opérationnelle devrait progresser compte-tenu de la non-répétition des éléments défavorables du premier trimestre, assurant à ce titre, pour l’année entière, un taux de marge opérationnelle d’environ 4,5%. Il présente un potentiel de progression si les hypothèses commerciales retenues s’avéraient plus positives. Après un résultat net part du groupe négatif de 17 millions d’euros au premier semestre 2010, le Groupe devrait redevenir bénéficiaire sur l’année*. La dette nette devrait être inférieure en fin d’année par rapport à la situation au 30 juin 2010*.

Commentant les résultats du premier semestre 2010, Frédéric Vincent, Président-Directeur Général a déclaré : « Après un premier trimestre difficile qui a affecté la rentabilité du semestre, le volume des ventes a progressé au cours des trois derniers mois, en particulier dans les industries qualifiées de début de cycle, telles que l’automobile ou les réseaux locaux de données. Positionné sur les marchés porteurs que constituent les énergies renouvelables, les réseaux de Transmission et Distribution (T&D), comme en témoigne notre participation à l’initiative industrielle Transgreen, les transports ou encore les ressources énergétiques, Nexans dispose d’importants relais de croissance. S’appuyant sur une structure financière solide, renforcée grâce à une action continue de réduction de coûts et de rationalisation de son outil industriel, le Groupe dispose des ressources nécessaires à la poursuite de sa stratégie résolument orientée vers les zones émergentes. 
 
Ainsi, des projets commerciaux et industriels se développent en Russie, en Chine, en Inde ou encore au Moyen-Orient où nous inaugurerons prochainement notre premier site de production au Qatar. Enfin, dans un souci d’optimisation de notre organisation, les programmes transversaux visant à l’excellence opérationnelle, l’efficacité commerciale et la formation de nos collaborateurs sont progressivement déployés dans l’ensemble des unités du Groupe. Fort de ces éléments, et au-delà de 2010, année de transition, Nexans reste confiant en son modèle économique ».

 

 

(*) à cours des métaux au 31 décembre 2010 comparables à ceux du 30 juin 2010 

1) Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.
2) Evolution organique des ventes d’un trimestre sur l’autre.
3) Indicateur de gestion utilisé par le Groupe pour mesurer sa performance opérationnelle. Taux de marge opérationnelle exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants.
4) Le chiffre d’affaires du premier semestre 2010 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à 132 millions d’euros. Il n’y pas d‘effets de périmètre sur la période.

CHIFFRES CLES DU PREMIER SEMESTRE 2010

 


(en milions d'euros)

A cours des métaux non ferreux constants

 

S1 2009

S1 2010

Chiffre d'affaires

2 085

 2 100

Marge opérationnelle

110

83

Taux de marge opérationelle (% des ventes)

5,3%

4,0%

Résultat net (part du Groupe)

(57)

(17)

 Résultat dilué par action (en euros) (1,60) (0,18)

ANALYSE DETAILLEE DE LA MARCHE DES AFFAIRES PAR METIER

Chiffres d'affaires par métier

 

S1 2009

S1 2010

 

Croissance organique

(en millions  d'euros)

A cours des métaux non ferreux constants

A cours des métaux non ferreux constants

Métier Energie

     

     - Infrastructures Energie

918

897

-8,9%

     - Industrie

380

427

11,7%

     - Bâtiment

454

419

-15,9%

Métier Telecom

     

     - Infrastructures Telecom

97

84

-18,2%

     - Réseaux Privés Telecom (LAN)

113

122

6,4%

Autres

11

13

N/S

Sous-total : Activités Câbles

1 973

1 962

-6,3%

Fils conducteurs

112

137

12,1%

Total Groupe

2 085

2 100

-5,3%

Marge opérationnelle par métier


(en millions  d'euros)

S1 2009

S1 2010

Métier Energie

   

     - Infrastructures Energie

86

61

     - Industrie

4

7

     - Bâtiment

28

9

Métier Telecom

   

     - Infrastructures Telecom

6

1

     - Réseaux Privés Telecom (LAN)

0

8

Autres

(12)

(9)

Sous-total : Activités Câbles

112

77

Fils conducteurs

(2)

6

Total Groupe

110

83

ENERGIE

Le chiffre d’affaires de l’activité Energie s’établit à 1 743 millions d’euros. A taux de change et périmètre constant, il est en retrait de 6,6% par rapport au premier semestre 2009.

  • Infrastructures d’Energie : semestre pénalisé par des conditions climatiques très défavorables au premier trimestre et par des difficultés d’exécution sur certains contrats dans l’activité de câbles sous-marins haute tension

Le chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants affiche un recul de 8,9% d’une année sur l’autre, principalement lié à la faiblesse des volumes dans le domaine des câbles de distribution.

En haute tension, les ventes sont stables par rapport au premier semestre 2009 tant dans l’activité terrestre que sous-marine et le carnet de commandes représente environ 18 mois d’activité compte tenu de l’attribution en juillet 2010 du contrat Oslofjord II. Le semestre a été marqué par la réalisation de contrats importants comme la liaison sous-marine à courant continu (HVDC) entre l’Espagne et les Baléares, ou encore des projets terrestres au Qatar et en Libye.

La marge de l’activité haute tension a toutefois été impactée par les surcoûts liés à des difficultés d’exécution dans l’activité de câbles sous-marins. Une remise à plat de l’organisation ainsi que des investissements capacitaires devraient permettre de revenir à une situation normalisée au second semestre.

Dans le domaine des câbles basse et moyenne tension, le chiffre d’affaires est en baisse de 16% à données comparables. La croissance s’est poursuivie dans la zone MERA (Moyen-Orient, Russie, Afrique) où le Groupe bénéficie de la montée en puissance se son implantation russe. Inversement, en Europe, aux Etats-Unis et en Australie, les investissements des opérateurs de réseaux d’énergie n’ont pas retrouvé leurs niveaux antérieurs à la crise, à l’exception de la France, où Nexans bénéficie du plan d’investissements de l’opérateur historique. Globalement, le secteur des infrastructures d’énergie n’a pas été affecté par des pressions sur les prix.

La faiblesse des investissements et le report de nombreux projets notamment au Brésil ont conduit le Groupe à prendre de nouvelles mesures afin de rationaliser son outil industriel. Par conséquent, les projets de fermeture de l’usine de Latina en Italie, dédiée majoritairement au marché italien des câbles de distribution, ainsi que du site de Lorena au Brésil ont été annoncés.

Au total, la marge opérationnelle des activités Infrastructures d’Energie s’établit à 61 millions d’euros, soit un taux de marge de 6,8%.

  • Industrie : poursuite de la reprise dans l’automobile, reprise des segments à cycle court au second trimestre

A taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires des câbles industriels augmente de 11,7% en base annuelle avec une forte accélération des ventes au second trimestre par rapport au premier (+9,5%).
L’activité faisceaux automobiles poursuit son rebond avec une croissance de près de 17% par rapport au premier trimestre 2010 et de 55% d’une année sur l’autre. L’activité est aujourd’hui nettement profitable.

Les autres activités de câbles industriels progressent de 7% au deuxième trimestre par rapport au premier. Cela tient à la bonne tenue du secteur des transports (ferroviaire et aéronautique) et de l’offshore, au fort redémarrage des segments industriels liés aux biens d’équipements (machine-outil, notamment), ainsi qu’à une croissance soutenue des marchés de l’éolien et du solaire. Dans les autres segments de type plus traditionnel, la reprise des commandes n’est pas encore sensible.

La marge opérationnelle du semestre se redresse pour s’établir à 7 millions d’euros, soit 1,6% du chiffre d’affaires, ce niveau de rentabilité s’expliquant par la faiblesse des volumes.

  • Bâtiment : reprise des volumes au deuxième trimestre dans un contexte de prix concurrentiel

Le Groupe a enregistré une baisse annuelle de 16% de ses ventes à taux de change et périmètre constants. Un tiers de cette réduction est lié à la décision du Groupe en 2009 de fermer son usine allemande dédiée au marché du Bâtiment.

Toutefois, les ventes du deuxième trimestre marquent un rebond de l’ordre de 7% par rapport au premier trimestre dans toutes les zones géographiques, à l’exception de l’Europe où la situation est stable. Ainsi, la progression est supérieure à 10% en Amérique du Sud, en Amérique du Nord et dans la zone MERA (Moyen-Orient, Russie, Afrique).
Le Groupe a été soumis à une pression sur les prix en Europe et Asie Pacifique. Par ailleurs, l’environnement de marché du premier trimestre n’a pas permis de répercuter l’intégralité des hausses des prix de certaines matières liées notamment au pétrole.
La marge opérationnelle du semestre s’élève à 9 millions d’euros, soit 2,1% du chiffre d’affaires.

TELECOM

Les ventes de câbles Telecom représentent 206 millions d’euros au premier semestre 2010, soit un recul de 5% à taux de change constants par rapport à la même période de 2009.

  • Infrastructures Telecom : faiblesse des volumes en câbles cuivre, amorce de reprise au second trimestre dans les câbles à fibre optique

Le chiffre d’affaires du premier semestre s’établit à 84 millions d’euros, en baisse de 18% par rapport au premier semestre 2009.

Dans le domaine des câbles cuivre, la baisse est supérieure à 20%, confortant la décision prise par Le Groupe en 2008 de se désengager très largement de cette activité.

Pour les câbles à fibre optique, le premier trimestre a également été difficile, en raison du report de plusieurs projets par manque de financements ou de visibilité insuffisante sur le partage des investissements entre opérateurs alternatifs et opérateurs historiques. Une reprise de l’activité semble toutefois s’amorcer au second trimestre, en particulier en Europe du Nord.

La marge opérationnelle du premier semestre ressort légèrement positive à 1 million d’euros, soit 1,6% du chiffre d’affaires.

  • Réseaux privés Telecom (LAN) : poursuite de la reprise et de l’amélioration de la marge

A données comparables, les activités de câbles pour réseaux locaux progressent de plus de 6% au premier semestre 2010 par rapport à la même période de 2009.

Les ventes sont tirées par les fortes positions dont le Groupe dispose en Amérique du Nord dans les câbles cuivre à forte valeur ajoutée (10 gigabit) et dans une moindre mesure par les ventes de systèmes de câblage en Europe et au Moyen-Orient. Les nombreux projets identifiés laissent présager d’une demande soutenue dans les mois à venir.

La marge opérationnelle s’établit à 8 millions d’euros, soit 6,7% du chiffre d’affaires, en constante progression depuis le point bas du premier semestre 2009.

  • FILS CONDUCTEURS : la reprise de la demande et les bénéfices de la rationalisation en Europe permettent un retour à la rentabilité

Les ventes externes de l’activité Fils Conducteurs s’élèvent au premier semestre 2010 à 137 millions d’euros, soit une progression de 12% par rapport à la même période de 2009. Cette croissance s’explique par la reprise de la demande en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe. Le Groupe s’étant concentré sur ses besoins propres, l’objectif consiste à saturer l’outil avec des commandes externes complémentaires.
L’effet combiné du retour des volumes et de la rationalisation réalisée en 2009 permet à cette activité de dégager au premier semestre 2010 plus de 6 millions d’euros de marge opérationnelle, soit environ 5% du chiffre d‘affaires.

Calendrier financier

  • 28 octobre 2010 : information financière du troisième trimestre 2010
  • 2 décembre 2010 : réunion d’information des actionnaires individuels à Rennes*

* date provisoire donnée à titre indicatif

Ce communiqué, la présentation analystes des résultats semestriels, lejeu complet des comptes et le rapport semestriel d’activité sont disponibles en français. Le rapport financier semestriel en français et en anglais sera mis à disposition fin août sur le site Internet de Nexans. Le lecteur est également invité à consulter le Document de Référence 2009 dans lequel figurent les facteurs de risques et confirmation en page 35 du risque lié à l'enquête sur la concurrence annoncée le 3 février 2009.

Annexes

  1. Compte de résultat consolidé IFRS
  2. Etat du résultat global consolidé
  3. Bilan consolidé IFRS
  4. Tableau des flux de trésorerie consolidés IFRS
  5. Informations sectorielles

Documentation

Vos Contacts

Michel Gédéon Investor Relations
Téléphone +33 1 78 15 05 41
Michel.Gedeon@nexans.com
Jean-Marc Bouleau Institutional Investors Relations
Téléphone + 33 (0)1 73 23 84 61
jean_marc.bouleau@nexans.com
Jean-Claude Nicolas Corporate Communication
Téléphone +33 (0) 1 73 23 84 51
jean-claude.nicolas@nexans.com
Pascale Strubel Corporate Communication Department
Téléphone + 33 (0)1 73 23 85 28
pascale.strubel@nexans.com
Angéline Afanoukoe Direction de la Communication
Téléphone +33 1 78 15 04 67
Angeline.afanoukoe@nexans.com

A propos de Nexans

Inscrivant l’énergie au cœur de son développement, Nexans, leader mondial de l’industrie du câble, propose une large gamme de câbles et systèmes de câblage. Le Groupe est un acteur majeur des marchés d’infrastructures, de l’industrie, du bâtiment et des réseaux locaux de transport de données. Il développe des solutions pour les réseaux d’énergie, de transport et de télécommunications, comme pour la construction navale, la pétrochimie et le nucléaire, l’automobile, les équipements ferroviaires, l’électronique, l’aéronautique, la manutention et les automatismes.
Acteur industriel responsable, Nexans intègre le développement durable dans sa stratégie. Proposer des produits, solutions et services toujours plus innovants, garantir le développement et l’engagement de ses équipes, assurer des processus industriels sûrs et respectueux de l’environnement sont autant d’ambitions qui placent Nexans au cœur d’un avenir durable.
Avec une présence industrielle dans 39 pays et des activités commerciales dans le monde entier, Nexans emploie 22 700 personnes et a réalisé, en 2009, un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. Nexans est coté sur le marché NYSE Euronext Paris, compartiment A. Pour plus d’informations : www.nexans.com