Informations financières du troisième trimestre 2015

  • Léger recul organique sur le trimestre (-0,3%)[1] en ligne avec la tendance observée au premier semestre ;
  • Maintien d’une croissance robuste au troisième trimestre sur les métiers de faisceaux automobiles, de câbles et systèmes LAN et les projets de haute tension sous-marine (hors ombilicaux) ;
  • Légère décroissance en Europe (-1,3%) reflétant une baisse de volumes sur les métiers bâtiments, alors que les métiers Opérateurs d’énergie et Industrie se stabilisent ;
  • Dynamique positive confirmée pour la zone Moyen-Orient, Russie Afrique, inflexion positive en Amérique du Sud, ventes stables en Chine ;
  • Dégradation continue sur les marchés pétroliers et minier qui impactent les ventes en Amérique du Nord et en Australie, et se traduit par un ralentissement des projets ombilicaux ;
  • Poursuite des initiatives stratégiques conformément au plan.

Paris, le 16 octobre 2015 - Nexans annonce ce jour un chiffre d’affaires pour le troisième trimestre 2015 de 1 520 millions d’euros à cours des métaux courants, contre 1 574 millions d’euros en 2014. A cours des métaux constants[2], le chiffre d’affaires s’élève à 1 124 millions d’euros, en décroissance organique de -0,3% par rapport au troisième trimestre 2014. Sur les neuf premiers mois de l’année, la croissance organique ressort ainsi à -0,6%.

  • La légère décroissance résulte de l’effet conjugué du ralentissement de la demande de câbles bâtiment en Europe (notamment en France) et du recul anticipé des débouchés liés aux secteurs miniers et pétroliers ; en particulier, les ventes de câbles ombilicaux sont en net repli ;
  • Les ventes de faisceaux automobiles (+15,0%) et de systèmes et câbles LAN (+5,5%) demeurent très dynamiques ;
  • Comme anticipé, les ventes de câbles de haute tension sous-marine (hors ombilicaux) continuent de croître, mais à un rythme moindre qu’au premier semestre ;
  • En Europe (-1,3%) la décroissance des ventes de câbles bâtiment est compensée en partie par la stabilisation de la distribution d’énergie et la bonne dynamique des ventes en Telecom et dans certains segments Industrie, notamment celui des Energies Renouvelables ;
  • La zone Moyen-Orient, Russie et Afrique poursuit sa croissance quoique moindre qu’au cours des premiers six mois de l’année ;
  • L’Amérique du Nord est en repli de 15,6% sous l’effet principal de la baisse des ventes en Oil & Gas et Mining ;
  • La zone Amérique du Sud montre une inflexion de tendance positive avec une croissance de 13,8% surtout liée aux câbles bâtiments et Opérateurs d’énergie. Tous les pays de la zone contribuent à ce mouvement, la décroissance au Brésil étant moindre par rapport aux six premiers mois de l’année ;
  • La zone Asie Pacifique souffre toujours de la faiblesse de la demande en Australie dans tous les secteurs mais les segments industrie et câbles LAN poursuivent leur croissance en Chine, à un rythme toutefois plus modéré qu’au premier semestre.

Au cours de ce troisième trimestre, le Groupe a également enregistré une série de succès commerciaux, avec notamment :

  • La fourniture à Hyundai Heavy Industries (HHI) de câbles haute tension sous-marine destinés au nouveau complexe pétrolier Nasr aux Emirats Arabes Unis ;
  • La signature avec Huawei Marine d’un contrat de fourniture de câbles à fibre optique sous-marins destinés à améliorer la fluidité du trafic internet au Cameroun et au Nigeria ;
  • La fabrication de câbles d’alimentation, de données et de contrôle-commande destinés au tramway de Porto Maravilha à Rio de Janeiro.

Le Groupe continue le déploiement de ses initiatives stratégiques. Les réductions de coûts fixes s’ajoutent à la poursuite de plans engagés (phase active du regroupement des usines suisses), de nouveaux ajustements et initiatives sur l’ensemble des zones. Les consultations du projet de réorganisation en Europe se poursuivent selon le calendrier initial.

Commentant l’activité du Groupe, Arnaud Poupart-Lafarge, Directeur Général a déclaré :
« Ce troisième trimestre de 2015 s’inscrit dans la même tendance d’absence de croissance qu’au premier semestre avec la bonne orientation de certains métiers (câbles sous-marins, Harnais automobiles, réseaux LAN) compensant globalement plusieurs autres (Oil & Gas, Brésil, Australie).

En l’absence de reprise des volumes, le Groupe s’attache au déploiement conforme de ses initiatives stratégiques dont l’effet positif sur sa rentabilité se poursuivra au second semestre ». 

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE PAR METIER

(in millions of euros)

T3 2014

T3 2015

 

Croissance organique 3ème trimestre

Croissance organique
9 premiers mois

A cours des métaux constants

A cours des métaux constants

Distributeurs et Installateurs

281

275

-3,8%

-4,5%

Industrie

295

304

1,8%

2,3%

Transmission, Distribution et Opérateurs

489

474

0,2%

0,8%

dont Distribution et Opérateurs

   

-0,2%

-2,9%

dont Transmission

   

0,9%

7,0%

Autres

65

71

1,9%

-6,4%

Total Groupe

1 130

1 124

-0,3%

-0,6%

Distributeurs et Installateurs

Le chiffre d’affaires de la division Distributeurs et Installateurs s’élève à 275 millions d’euros pour le troisième trimestre 2015, en retrait de -3,8% par rapport au troisième trimestre 2014.

Cette décroissance s’explique par un environnement toujours difficile en termes de volumes et de prix pour les câbles d’énergie, en partie compensée au troisième trimestre par une croissance accélérée des câbles et systèmes LAN:

  • Câbles et systèmes LAN : Les ventes de ce segment poursuivent leur dynamique en Europe et en Chine tirées par les centres de données bancaires.
  • Câbles Energie : La décroissance des ventes de câbles énergie destinés au bâtiment en Europe, malgré une progression en Europe du Nord, reflète principalement le résultat de la démarche d’optimisation du portefeuille clients / produits en cours dans plusieurs pays et un marché qui peine à redémarrer dans certains (France notamment).

L’Amérique du Sud est en croissance grâce à l’amélioration des ventes des pays de la zone et à la moindre décroissance au Brésil, aidée en particulier par des ventes directes via le nouveau centre de distribution ouvert en 2015.

L’Amérique du Nord est en recul, principalement à cause de la faiblesse de la demande et de la pression sur les prix aux Etats-Unis et au Canada, marchés indirectement impactés par la baisse de demande pétrolière (chantiers de schistes bitumineux). De même la zone Moyen-Orient, Russie et Afrique, connaît une décroissance liée à un secteur de la construction avec une activité faible en Turquie et au Maroc.

En zone Asie Pacifique, les ventes de l’Australie sont fortement impactées par une concurrence agressive sur les prix et la Corée souffre de la faible demande.

Industrie

La division Industrie présente un chiffre d’affaires de 304 millions d’euros au troisième trimestre 2015, soit une croissance organique de 1,8% par rapport au troisième trimestre 2014.

Cette croissance est cependant légèrement moindre que celle observée au cours des six premiers mois de l’année. Ceci s’explique par le repli de l’activité du secteur ressources qui subit de plein fouet les effets de la baisse du cours du pétrole et auquel s’ajoute un retrait des ventes en Oil & Gas aux Etats-Unis qui s’est intensifié. Les ventes du secteur minier continuent de décroître en Australie. En revanche les ventes de câbles pour le secteur éolien en Europe s’établissent à un niveau élevé.

Cette croissance continue d’être impulsée par le secteur des transports, en particulier des ventes de faisceaux automobiles dont la croissance reste très soutenue (+15,0%). La dynamique des ventes du segment des transports en Chine et en Corée reste également positive sur le troisième trimestre malgré un certain ralentissement des câbles pour la construction navale.

Transmission, Distribution et Opérateurs

La division Transmission, Distribution et Opérateurs présente un chiffre d’affaires de 474 millions d’euros au troisième trimestre 2015, en croissance organique de 0,2% par rapport à la même période en 2014.

Ce résultat reflète, d’une part la croissance étale attendue sur les activités de haute tension (0,9%), entrainée par la diminution des ventes en câbles ombilicaux et en haute tension terrestre et malgré une activité toujours dynamique en sous-marin, et, d’autre part, une stabilisation sur les activités de distribution d’énergie (-0,2% sur 3e trimestre 2015 vs. -4,2% sur 1er semestre 2015).

Distribution

Les ventes en Europe sont en légère croissance organique, dans un environnement qui se stabilise sur fond de reprise progressive des investissements sur certains marchés (Europe du Nord notamment).

Les ventes en Amérique du Sud affichent au troisième trimestre un changement de tendance positif par rapport au six premiers mois de l’année, grâce à la bonne performance de tous les pays de la zone et notamment du Brésil, aidé par des projets ponctuels de lignes aériennes et à l’export.

Les ventes en Chine et en Australie sont fortement en recul. En revanche, les ventes de la zone Moyen-Orient, Russie et Afrique sont en forte croissance du fait notamment de la dynamique du Liban qui bénéficie de la reprise de l’investissement des opérateurs d’énergie.

Opérateurs

Les ventes aux opérateurs en Europe sont stables. En Amérique du Sud et notamment au Brésil la demande a ralenti après un premier semestre positif.

Transmission terrestre

L’activité de la haute tension terrestre en Europe enregistre une décroissance passagère à deux chiffres, dans le cadre d’actions de restructurations qui se poursuivent. En revanche l’usine de Charleston aux Etats-Unis est entrée dans la phase de production de ses premières commandes, et la Chine est en légère décroissance.

La croissance des ventes d’accessoires s’est accélérée pendant l’été, notamment sous l’effet de commandes ponctuelles plus soutenues des opérateurs d’électricité en France et en Italie.

Transmission sous-marine

La haute tension sous-marine, continue sa dynamique positive, au troisième trimestre bénéficiant de l’effet favorable du calendrier de livraison des projets.

Ainsi qu’annoncé en juillet, les conséquences du ralentissement des investissements dans le secteur pétrolier sur les ventes de câbles ombilicaux ont commencé à se faire sentir au cours de ce troisième trimestre. Le carnet de commandes sur ce segment demeure à un niveau proche d’un an d’activité, le Groupe n’ayant pas connu d’annulation ou de report contractuels.

Autres

Le chiffre d’affaires des autres activités, essentiellement les ventes de fils de cuivre, s’élève à 71 millions d’euros au troisième trimestre 2015 contre 65 millions d’euros pour la même période en 2014.

Une conférence téléphonique (en anglais) est organisée ce jour à 15h00 (heure de Paris).

Les numéros à composer pour y participer sont les suivants :

  • Appel depuis la France : +33 (0)1 70 77 09 47
  • Appel depuis la Grande-Bretagne : +44(0) 203 367 9462
  • Appel depuis les Etats-Unis : +1 855 402 77 64

Les numéros de réécoute (conférence disponible sous 2 heures) sont les suivants :

  • Appel depuis la France : +33(0)1 72 00 15 00
  • Appel depuis la Grande-Bretagne : +44(0) 203 367 9460
  • Appel depuis les Etats-Unis : +1 877 64 230 18

Pour la réécoute, veuillez préciser la référence de conférence : 296392#

 

Calendrier financier

18 février 2016 : Résultats annuels 2015

Les informations de nature prospectives contenues dans ce communiqué sont fonction de risques et incertitudes, connues ou inconnues à ce jour, qui peuvent avoir un impact sur les performances futures de la Société, et qui peuvent en différer sensiblement.

Le lecteur est également invité à consulter le site Internet du Groupe sur lequel sont disponibles en particulier la présentation analystes des résultats annuels, les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2014, le Rapport de Gestion 2014, où figurent les facteurs de risques du Groupe et notamment la confirmation des risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence lancées en 2009, ainsi que le rapport financier semestriel 2015 qui complète les facteurs de risques liés aux matières premières et à l’approvisionnement et ceux liés à la situation concurrentielle des filiales opérationnelles du Groupe.

Outre les facteurs de risques, les principales incertitudes pour le second semestre 2015 concernent notamment :

  1. l’environnement économique en Europe où les perspectives restent incertaines en dépit de taux d’intérêt faibles et d’un cours du pétrole bas ;
  2. les développements économiques en Grèce et leurs conséquences sur les opérations du Groupe dans ce pays ;
  3. la forte volatilité des devises et des cours des matières premières qui pourrait impacter les résultats du semestre ;
  4. l’environnement économique et politique de certains pays émergents où Nexans réalise des ventes et en particulier du Liban, de la Libye, et de la Russie ;
  5. en Australie, l'environnement de marché, en particulier la demande dans les segments miniers et d'infrastructures, pourrait rester déprimée, et la montée en puissance de la substitution prévue des importations de produits en provenance de Chine qui ne sont plus fabriqués localement suite à la fermeture de l'usine de Tottenham, pourrait continuer à occasionner des retards résultant par exemple des cycles de qualification de la clientèle et des périodes d’offres ;
  6. en Chine, le temps nécessaire au développement des marchés finaux pour certains produits et l'optimisation des canaux de distribution pourrait être plus long que celui prévu initialement ;
  7. au Brésil, les difficultés relatives à l’économie en général, au segment Oil and Gas en particulier, et aux risques de liquidité et de crédit des clients pourraient perdurer ;
  8. l’augmentation continue des risques de crédit, dont certains ne peuvent être totalement ou partiellement assurés, en particulier en Afrique du Nord, en Europe du Sud, en Chine et en Russie ;
  9. la demande générée par le secteur Oil and Gas liée au cours du pétrole (notamment aux Etats-Unis), qui pourrait encore entraîner une baisse supplémentaire des investissements des acteurs du secteur, au-delà des réductions déjà annoncées.

 


[1] Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2014 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à -3 millions d’euros, et il n’y a pas d’effets de périmètre sur la période.

[2] Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.

 

Annexes

(en millions d’euros)

 

Troisième trimestre

2014

2015

Chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux courants par segment d'activité

Transmission, Distribution et Opérateurs

577

557

Industrie

359

363

Distributeurs et Installateurs

454

421

Autres

184

179

Total Groupe

1 574

1 520

Chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux constants par segment d'activité

Transmission, Distribution et Opérateurs

489

474

Industrie

295

304

Distributeurs et Installateurs

281

275

Autres

65

71

Total Groupe

1 130

1 124

 

Effets de périmètre et de change sur les ventes à cours des métaux non ferreux constants

 

3eme trimestre 2014

Effet change

Croissance organique

Effet périmètre

3eme trimestre 2015

Transmission, Distribution et Opérateurs

489

(16)

1

0

474

Industrie

295

8

5

(5)

304

Distributeurs et Installateurs

281

5

(11)

0

275

Autres

65

0

1

5

71

Total

1 130

(3)

(3)

0

1 124

Documentation

Vos Contacts

Michel Gédéon Investor Relations
Téléphone +33 1 78 15 05 41
Michel.gedeon@nexans.com
Jean-Claude Nicolas Corporate Communication
Téléphone +33 (0) 1 73 23 84 51
jean-claude.nicolas@nexans.com
Marina Ivanova Financial Communication
Téléphone +33(0)1 73 23 84 61
Angéline Afanoukoe Direction de la Communication
Téléphone +33 1 78 15 04 67
Angeline.afanoukoe@nexans.com

A propos de Nexans

Nexans donne de l’énergie à la vie par une large gamme de câbles et solutions de câblage qui permet d’accroître la performance de ses clients dans le monde entier. Les équipes du Groupe agissent comme partenaires au service de leurs clients dans quatre principaux domaines d’activités : le transport et la distribution d’énergie (réseaux terrestres et sous-marins) les ressources énergétiques (pétrole et gaz, mines et énergies renouvelables), les transports (routiers, ferroviaires, aériens et maritimes) et le bâtiment (commercial, résidentiel et centres de données). La stratégie de Nexans s’appuie sur une innovation continue des produits, des offres de solutions et de services, mais aussi sur l’implication des équipes, l’accompagnement des clients et l’adoption de procédés industriels sûrs et respectueux de l’environnement.
En 2013, Nexans est devenu le premier acteur de l’industrie du câble à créer une Fondation d’entreprise destinée à soutenir des actions en faveur de l’accès à l’énergie pour les populations défavorisées à travers le monde.
Nexans est un membre actif d’Europacable, l’association européenne des fabricants de fils et câbles. Le Groupe est signataire de la Charte de l'industrie Europacable, expression de l’attachement des membres aux principes et objectifs du développement du câble éthique, durable et de haute qualité.
Présent industriellement dans 40 pays et avec des activités commerciales dans le monde entier, Nexans emploie près de 26 000 personnes. En 2014, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros. Nexans est coté sur le marché NYSE Euronext Paris, compartiment A.
Pour plus d’informations : www.nexans.com