Résultats 2010

Forte amélioration de la performance au second semestre

  • Chiffre d’affaires à prix des métaux courants de 6,179 milliards d’euros et légère croissance organique sur l’année de +0,4%
  • Rebond marqué des ventes au second semestre (+6,5% en organique vs S2 2009)
  • Taux de marge opérationnelle à 4,8% pour l’ensemble de l’année 1)
  • Résultat net de 82 millions d’euros
  • Dette nette stable à 144 millions d’euros malgré la forte hausse des cours des métaux
  • Proposition d’un dividende de 1,10 euro par action 2)
     

Paris, le 14 février 2011 - Le Conseil d’Administration de Nexans, réuni le 11 février 2011 sous la Présidence de Frédéric Vincent, a arrêté les comptes de l’année 2010.

Le chiffre d’affaires de l’année 2010 s‘établit à 6,179 milliards d’euros contre 5,045 milliards d’euros en 2009. A cours des métaux non ferreux constants3), il s’élève à 4,309 milliards d’euros contre 4,026 milliards d’euros en 2009.

A périmètre et changes constants, l’activité s’inscrit en légère croissance (+0,4%)4). Le second semestre a été marqué par une nette amélioration de l’activité dans l’ensemble des métiers du Groupe avec une croissance organique de 6,5% par rapport au second semestre 2009.

La marge opérationnelle s’établit à 207 millions d’euros, soit 4,8% du chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, contre 6,0% en 2009. La rentabilité du second semestre 2010 (5,6%) est en forte progression par rapport à celle du premier semestre 2010 (4,0%) sous l’effet de plusieurs facteurs. Le Groupe a tout d’abord pleinement bénéficié au second semestre de la reprise des volumes sur ses différents marchés ; le redémarrage de l’activité s’est ensuite accompagné d’une stabilisation des prix en fin d’année. Enfin, les premiers signes d’amélioration dans l’exécution des contrats haute tension sous-marins ont permis au Groupe d’enregistrer une nette progression de la marge de cette activité au second semestre. Ces éléments ont compensé l’impact négatif de la forte hausse des prix des matières premières plastiques et des produits dérivés du pétrole, notamment dans les activités pour lesquelles la tarification fait l’objet d’une négociation pluriannuelle.

Comme en 2009, la marge opérationnelle a bénéficié (+37 millions d’euros) de la poursuite des efforts de réduction des stocks de métaux non ferreux déployés par le Groupe. Cette réduction des stocks traduit la volonté de Nexans de poursuivre l’optimisation de ses capitaux employés dans un contexte de forte appréciation des matières premières.

Le résultat avant impôt s’établit à 110 millions d’euros en 2010, contre 51 millions d’euros en 2009. Une charge de restructuration de 67 millions d’euros a été constatée sur l’exercice et concerne principalement les projets de fermeture de deux usines du Groupe, en Italie et au Brésil.

Par ailleurs, le résultat 2010 bénéficie d’un profit (sans contrepartie de trésorerie) de 89 millions d’euros résultant de l’impact de la hausse des cours des métaux non ferreux sur la valeur des stocks valorisés au prix moyen pondéré. En 2009, ce même effet était légèrement positif (+18 millions d’euros).

La charge d’impôt s’établit sur l’année à 26 millions d’euros soit 24% du résultat avant impôt.

En conséquence, le résultat net part du Groupe s’établit à 82 millions d’euros en 2010 (contre 8 millions d’euros en 2009). Hors restructurations, effet cuivre et plus-values de cessions, il s’élève à 78 millions d’euros.

Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale, qui sera convoquée au premier semestre 2011, de verser, au titre de l’année 2010, un dividende de 1,10€ par action, soit une distribution d’environ 40% du résultat courant consolidé de l’exercice.

L’endettement net consolidé s’élève à 144 millions d’euros au 31 décembre 2010, contre 141 millions d’euros au 31 décembre 2009. Le Groupe a dégagé en 2010 une capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement financier brut et impôts (y compris l’impact des décaissements liés aux restructurations) de 268 millions d’euros contre 258 millions d’euros en 2009. Dans le même temps, le Groupe a poursuivi son effort d’investissement dans les pays émergents (ouverture de deux nouvelles usines au Qatar et au Maroc) et sur les segments de marché à fort potentiel de développement (haute tension). Enfin, les efforts de réduction structurelle du besoin en fonds de roulement ont permis de compenser l’impact négatif lié à la hausse des cours des métaux en 2010, portant le besoin en fonds de roulement à 16,5% du chiffre d’affaires courant, contre 18,9% à fin 2009.

Commentant les résultats de 2010, Frédéric Vincent, Président-Directeur Général a déclaré :
« L’amélioration générale de l’environnement de marché au second semestre permet à Nexans d’annoncer des résultats légèrement supérieurs par rapport aux attentes en termes de chiffre d’affaires et de marge opérationnelle et bien meilleurs qu’attendus en terme d’endettement net. Dans un contexte marqué par la forte hausse du prix des matières premières, nos équipes ont su se mobiliser pour défendre les marges et poursuivre la réduction du besoin en fonds de roulement. La fin d’année a également enregistré l’amélioration de la performance de nos activités de câbles sous-marins haute tension, alors que l’obtention de projets majeurs tels que l’interconnexion Malte-Sicile, le projet Skagerrak IV ou le projet Estlink II a permis de conforter le leadership du Groupe dans ce segment de marché porteur.

Dans ce contexte, nous abordons l’année 2011 avec confiance.
Pour l’ensemble de l’année 2011, les ventes devraient poursuivre leur amélioration et progresser ainsi de plus de 5% sur l’année.

Sur ces bases, le taux de marge opérationnelle du Groupe devrait nettement progresser en 2011 avec un objectif sur l’année de l’ordre de 5,5 %, dans un contexte de reprise de l’activité particulièrement marquée au quatrième trimestre et de forte hausse des prix des matières premières ».
 

Chiffres clés 2010

(en millions d'euros)

A cours des métaux non ferreux constants

 

2009

2010

Chiffre d’affaires

4 026

4 309
 

Marge opérationnelle 241 207
Taux de marge opérationnelle (% des ventes) 6,0%
 
4,8%
 
Résultat net (part du groupe) 8 82
Résultat net dilué par action (en euros)  0,29   2,84

    

Analyse détaillée de la marche des affaires par métiers

Chiffres d’affaires par métiers

 

2009

2010

  

Croissance organique

(en millions d’euros)

A cours des métaux non ferreux constants

A cours des métaux non ferreux constants

Métier Energie

       

- Infrastructures Energie

1 798

 1 814

  -5,7%

- Industrie

746 875   16,1%

- Bâtiment

838 879   -5,0%

Métier Telecom

       

- Infrastructures Telecom

185 182   -7,1%

- Réseaux Privés Telecom (LAN)

221 244   5,5%

Autres

22 26   N/S

Sous-total :
Activités Câbles

  3 810 4 020  

-0,8%

Fils conducteurs

216 289   21,9%

Total Groupe

4 026 4 309   0,4%

     

Marge opérationnelle par métiers

(en millions d’euros)

2009

2010

Métier Energie

   

 - Infrastructures Energie

179 138

 - Industrie

6 22

 - Bâtiment

44 28

Métier Telecom

   

- Infrastructures Telecom

16 9

- Réseaux Privés Telecom (LAN)

6 16

Autres

(11) (13)

Sous-total : Activités Câbles

240 200

Fils conducteurs

1 7

Total Groupe

241 207

ENERGIE

Le chiffre d’affaires de l’activité Energie s’établit à 3 568 millions d’euros. A taux de change constant, il est en retrait de 1% par rapport à 2009.

  • Infrastructures d’Energie : reprise au second semestre des activités de distribution de puissance et premiers signes d’amélioration dans l’exécution des contrats sous-marins

Le chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constant s’inscrit en retrait de 5,7% par rapport à 2009.

En haute tension, la charge des différentes usines reste importante avec la signature, au cours du quatrième trimestre, de nombreux contrats. Sur le seul mois de décembre, le Groupe a remporté de nouvelles commandes d’un montant de plus de 350M€ ce qui permet au carnet de commandes d’atteindre le niveau record de près de 2 ans d’activité.

Les mesures correctives mises en place mi-2010 dans l’activité de câbles sous-marins pour faire face aux difficultés d’exécution rencontrées sur un certain nombre de contrats commencent à porter leurs fruits.

Dans le domaine des câbles basse et moyenne tension, le second semestre se caractérise par une reprise des ventes par rapport au premier semestre. Ce rebond séquentiel est particulièrement fort en Amérique du Sud (+30%) et en Asie-Pacifique (+13%). Il est en revanche plus mesuré (+2,4%) dans les pays dits « matures » (Europe et Amérique du Nord). En Europe, la reprise des investissements des opérateurs de réseaux d’énergie conjuguée à la réorganisation industrielle consécutive à l’annonce de la fermeture de l’usine italienne de Latina assure aux usines du Groupe un bon niveau de charge. En Amérique du Nord, le Groupe tire bénéfice des efforts de restructuration réalisés en 2009 au Canada. Dans la zone Asie-Pacifique, les ventes progressent de plus de 13% d’un semestre sur l’autre, principalement tirées par le retour des investissements en Australie. En Amérique du Sud, le second semestre voit la reprise des grands projets d’infrastructures électriques au Brésil. Enfin, la zone Moyen Orient – Russie - Afrique poursuit sa croissance au second semestre, en particulier grâce à la montée en puissance de son usine russe.

Au total, la marge opérationnelle des activités Infrastructures d’Energie s’établit à 138 millions d’euros, soit un taux de marge de 7,6%, en retrait par rapport à 2009 du fait des difficultés d’exécution de l’activité sous-marine et de la faiblesse des volumes en début d’année.

Le taux de marge opérationnelle du second semestre s’inscrit en augmentation sensible par rapport à celui du premier semestre (8,4% contre 6,8%).

  • Industrie : reprise progressive des activités cycliques et redressement de la marge

A taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires des câbles industriels est en croissance de plus de 16%, principalement tiré par les activités de faisceaux pour l’automobile dont les ventes progressent de plus de 50% d’une année sur l’autre.

Les autres segments de câbles industriels ont également bénéficié de ce mouvement de reprise, à l’image de la manutention, des automatismes, de l’offshore, du nucléaire ou de l’industrie minière où le Groupe tire pleinement parti de ses implantations en Australie et au Chili. Les applications liées au transport sont, quant à elles, en croissance de 3,5% d’une année sur l’autre, tirées par le ferroviaire, alors que la construction navale connaît une baisse de près de 6%.

Sous l’effet de la croissance des volumes, la marge opérationnelle s’établit à 22 millions d’euros, soit 2,6% du chiffre d’affaires, contre 6 millions et 0,7% en 2009.

Le taux de marge opérationnelle du second semestre progresse par rapport à celui du premier semestre (3,5% contre 1,6%).

  • Bâtiment : reprise des volumes et stabilisation des prix en fin d’année

Les ventes enregistrent une décroissance organique de 5% sur l’année. Le second semestre marque toutefois un net rebond par rapport au premier avec une amélioration séquentielle de plus de 7%.

Cette reprise significative est forte en Amérique du Nord et en Australie et de moindre ampleur en Amérique du Sud et en Europe.

Ce contexte commercial favorable a permis au Groupe de maintenir au second semestre 2010 des prix de vente stables par rapport au premier semestre. Sur l’année, la hausse des prix des matières premières plastiques et des composants a cependant impacté négativement les marges de cette activité dans la mesure où cette hausse n’a pu être répercutée que partiellement.

Au total, sur l’année, la marge opérationnelle s’établit à 28 millions d’euros, soit 3,2%, contre 5,3% en 2009.

Le taux de marge opérationnelle du second semestre est en nette progression par rapport à celui du premier semestre (4,2% contre 2,1%).

 

TELECOM

Les ventes de câbles Telecom représentent 426 millions d’euros en 2010, soit une baisse de 0,3% à taux de change et périmètre constants par rapport à 2009.

  • Infrastructures Telecom : amélioration des ventes et des marges au second semestre

Après un premier semestre marqué par la faiblesse des ventes, le second semestre montre une amélioration dans le domaine des câbles à fibre optique et composants ainsi que sur le segment plus mature des câbles en cuivre. Sur l’année, le chiffre d’affaires passe de 185 millions d’euros en 2009 à 182 millions d’euros en 2010, à cours des métaux non ferreux constants, correspondant à une décroissance organique de 7,1%.

Sous l’effet des volumes, le taux de marge opérationnelle retrouve au second semestre un niveau comparable à 2009 et s’établit en conséquence sur l’année à 9 millions d’euros, soit 5,1% contre 8,7% en 2009. 

  • Réseaux privés Telecom (LAN) : bonne orientation des ventes, redressement de la marge par rapport à 2009

A données comparables, les activités de câbles pour réseaux locaux enregistrent une croissance organique de près de 6% entre 2009 et 2010.
Cette évolution s’explique principalement par la poursuite d’une croissance à deux chiffres sur le marché américain, alors que les ventes en Europe s’inscrivent en léger repli.

Le taux de marge opérationnelle annuelle s’établit à 6,7%, contre 2,9% en 2009 grâce à la croissance des volumes en Amérique du Nord, conjuguée à une réduction des coûts en Europe.



FILS CONDUCTEURS : le Groupe sature son outil industriel en profitant d’un environnement de marché porteur 

Les ventes externes du métier Fils Conducteurs s’élèvent en 2010 à 289 millions d’euros, en hausse de 22% par rapport à 2009 à taux de change et périmètre constants.

L’outil de production européen est désormais centré sur les besoins propres du Groupe.

En 2010, grâce à cette stratégie de recentrage et à un environnement de marché favorable, le métier Fils Conducteurs est redevenu bénéficiaire avec une marge opérationnelle de 7 millions d’euros, soit 2,4% des ventes.

Le lecteur est également invité à consulter le site internet du Groupe sur lequel sont disponibles en particulier la présentation des résultats annuels 2010, le jeu complet des comptes et le rapport de gestion 2010, où figurent les facteurs de risques du Groupe et confirmation des risques liés aux enquêtes sur la concurrence, décrits dans le communiqué de presse du 12 février 2009.


Calendrier financier

  • 27 avril 2011 : information financière du premier trimestre 2011
  • 10 mai 2011 : réunion d’information des actionnaires individuels à Nancy*
  • 31 mai 2011 : assemblée générale des actionnaires
  • 28 juin 2011 : réunion d’information des actionnaires individuels à Nice*
  • 27 juillet 2010 : résultats du premier semestre 2011

* dates provisoires données à titre indicatif

Annexes

  1. Compte de résultat consolidé
  2. Etat du Résultat Global consolidé
  3. Etat de la Situation Financière consolidée
  4. Tableau des flux de trésorerie consolidés
  5. Informations par segment opérationnel
  6. Informations pour les principaux pays
     

Conformément à la recommandation AMF du 5 février 2010, Nexans précise que les procédures d’audit sur les comptes objet de ce communiqué sont effectuées et que le rapport d’audit relatif à la certification est en cours d’émission.

1) Indicateur de gestion utilisé par le Groupe pour mesurer sa performance opérationnelle. Taux de marge opérationnelle exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants.
2) Proposition de dividende qui sera soumise à l’approbation de l’Assemblée Générale 2011.
3) Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.
4) Le chiffre d’affaires 2009 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à 264 millions d’euros, et il n’y a pas d’effet de périmètre.

Documentation

Vos Contacts

Michel Gédéon Investor Relations
Téléphone +33 1 78 15 05 41
Michel.Gedeon@nexans.com
Jean-Marc Bouleau Institutional Investors Relations
Téléphone + 33 (0)1 73 23 84 61
jean_marc.bouleau@nexans.com
Jean-Claude Nicolas Corporate Communication
Téléphone +33 (0) 1 73 23 84 51
jean-claude.nicolas@nexans.com
Pascale Strubel Corporate Communication Department
Téléphone + 33 (0)1 73 23 85 28
pascale.strubel@nexans.com
Angéline Afanoukoe Direction de la Communication
Téléphone +33 1 78 15 04 67
Angeline.afanoukoe@nexans.com

A propos de Nexans

Inscrivant l’énergie au cœur de son développement, Nexans, expert mondial de l’industrie du câble, propose une large gamme de câbles et systèmes de câblage. Le Groupe est un acteur majeur des marchés d’infrastructures, de l’industrie, du bâtiment et des réseaux locaux de transport de données. Il développe des solutions pour les réseaux d’énergie, de transport et de télécommunications, comme pour la construction navale, la pétrochimie et le nucléaire, l’automobile, les équipements ferroviaires, l’électronique, l’aéronautique, la manutention et les automatismes. Acteur industriel responsable, Nexans intègre le développement durable dans sa stratégie. Proposer des produits, solutions et services toujours plus innovants, garantir le développement et l’engagement de ses équipes, assurer des processus industriels sûrs et respectueux de l’environnement sont autant d’ambitions qui placent Nexans au cœur d’un avenir durable. Avec une présence industrielle dans 40 pays et des activités commerciales dans le monde entier, Nexans emploie 23 700 personnes et a réalisé, en 2010, un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros. Nexans est coté sur le marché NYSE Euronext Paris, compartiment A. Pour plus d’informations : www.nexans.com